Lycée dédié au Général Giap à Dong Hoï

A partir de l’an 2000, la Fondation a remis des bourses dans les écoles et lycées d’art publics ou semi-publics de l’académie de Paris. En effet, ces établissements, souvent prestigieux, reçoivent des élèves de province et de l’étranger. Ils n’ont pas d’internat et le logement dans la capitale est coûteux, de même que le matériel de dessin ou de peinture. Il s’agit d’écoles et de lycées d’arts appliqués, mariant le beau et l’utile.

A partir de 2001, la Fondation a remis des bourses au Vietnam en partenariat avec l’association Rencontres du Vietnam, présidée par M. Tran Thanh Van, éminent physicien d’origine vietnamienne. Le Vietnam est, le pays de la planète où, en raison de la sous-évaluation de la monnaie et de la surreprésentation d’élèves scientifiques de haut niveau, le rapport qualité-coût des boursiers est le meilleur au monde.

A partir de 2003, la Fondation a remis des bourses au Bénin, en partenariat avec le Conseil des Activités Éducatives du Bénin. Il s’agit d’un des rares pays d’Afrique francophone dont la stabilité politique permet un soutien pédagogique dans la continuité. Comme une table ne tient qu’avec trois pieds, le tripode Vietnam, Bénin, Paris donne à la Fondation son équilibre.

Des boursiers des minorités ethniques au Vietnam